Pornographisme | Kiblind

Tout commence en 1974. Le film pornographique Emmanuelle connaît un succès fou en attirant plus de 45 millions de spectateurs dans le monde entier. Dès lors, le cinéma de fesses se développe à vive allure. Bien embêtés, Valery Giscard d’Estaing et son jeune et dynamique premier ministre Jacques Chirac stoppent la course folle du porno en 1975. C’est décidé et le décret est signé : le cinéma porno sera taxé et soumis à plus de contrôles. Pas de pitié pour les coquins.

Lire la suite sur Kiblind.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s