Se réapproprier son corps grâce à la socio-esthétique | L’Express

Au fond d’une cour du 9e arrondissement de Paris, le premier institut de beauté dédié aux personnes ayant le corps ou l’esprit cabossé par les aléas de l’existence a ouvert ses portes au mois de juillet. Des socio-esthéticien(ne)s y proposent une gamme de soins spécifiques, destinés à restaurer dignité et estime de soi. Encore méconnu du grand public, ce métier trouve peu à peu sa place dans les milieux hospitalier, carcéral et auprès des populations fragilisées comme moyen de resocialisation et d’accès au mieux-être.

Un article à lire sur le site de L’Express.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s